A propos du projet Rollin(g) Stones 

IMG_4196.jpeg
la démocratisation des pratiques artistiques

” 

Au cours de la saison 2020/2021 un premier programme d’actions baptisé PORTRAITS est mis en place. Par le biais des disciplines artistiques propres à chaque artiste (chorégraphie, vidéo, photo, illustration, écriture, etc.), il s’agira de dessiner une image du quartier et de ceux qui l’habitent, prétexte à la rencontre, aux échanges et au tissage de liens.

Résumé du projet

Sur la base d’une convention signée en octobre 2019 entre ses services, l’ANRU, la région Hauts-de-France et les bailleurs sociaux, la métropole d’Amiens a engagé la rénovation urbaine du quartier Pierre Rollin. Situé au sud de l’agglomération, ce dernier connaîtra dans les prochaines années des changements majeurs : destruction de logements, ré-aménagement des espaces publics, création d’une voie de circulation. Ce bouleversement de leur cadre de vie impose non seulement d’accompagner les habitants dans cette mutation, mais plus encore de les impliquer dans la définition de ce que pourrait devenir leur territoire. C’est à cette ambition citoyenne que le centre culturel Jacques Tati et le collectif Superamas s’attellent au travers du projet Rollin(g) Stones, qui déclinera de septembre 2020 à l’été 2022 une série d’actions culturelles et artistiques participatives.

Sous l’égide d’un comité de pilotage biannuel, largement ouvert aux habitants du quartier Pierre Rollin, et de plusieurs comités techniques aux fonctions exécutives, une dizaine d’artistes d’Amiens et d’ailleurs ont conçu des actions culturelles pour et avec les habitants. Leur réalisation sera rendue possible par l’appui des associations, des établissements éducatifs, des établissements culturels et des partenaires institutionnels du territoire.

Au cours de la saison 2020/2021 un premier programme d’actions baptisé PORTRAITS sera mis en place. Par le biais des disciplines artistiques propres à chaque artiste (chorégraphie, vidéo, photo, illustration, écriture, etc.), il s’agira de dessiner une image du quartier et de ceux qui l’habitent, prétexte à la rencontre, aux échanges et au tissage de liens. Sur cette base, sera initié à partir de la saison 2021/2022, un second volet d’actions intitulé FAIRE TERRITOIRE. Plus directement inclusif, son objectif est de contribuer à la création de lien social par l’action collective et par la démocratisation des pratiques artistiques, pour finalement aboutir à l’amélioration de l’image du quartier et l’émancipation de ses habitants.

L’ensemble du processus sera valorisé par des moments de visibilité programmés au cours, et à l’issue du projet. Expositions, projections, représentations scéniques, publications, mais également fêtes, moments de convivialité ou d’expression publique et collective, seront autant d’occasions de montrer les réalisations nées de la créativité des artistes et des habitants. Un « média citoyen », coordonné par un journaliste professionnel, et un périodique ad hoc distribué gratuitement, contribueront à la médiatisation de l’événement. L’ensemble de cette démarche d’art citoyen sera évalué au travers d’un partenariat noué avec le laboratoire de sciences sociales et politiques de l’université d’Amiens (CURAPP).

Contact

Merci pour votre contribution :)