VALERIE OBERLEITHNER 

La reconquête des mouvements de nos corps, dans nos maisons, dans les rues, libère nos voix

” 

_PortraitValerie2013_edited.jpg

VALERIE OBERLEITNHER

A travers la danse et les pratiques somatiques, Valerie travaille avec les habitants du quartier Pierre Rollin à Amiens, sur l'activation, la mobilisation et la sensibilisation des corps de chacun.
La danse est un outil puissant pour se (re)rencontrer, partager les préoccupations, les désirs et les plaisirs de chacun. Ils créent une communauté en donnant une voix à leurs besoins, leurs demandes et leurs souhaits concernant le quartier. Le quartier Rollin est en pleine transformation. Valerie accompagne les habitants par la danse dans ce moment fort de leur vie.

 

DANSES PREFEREES

Valerie travaille avec les habitants chez eux, sur leurs balcons, dans les rues de leur quartier et dans le théâtre Jacques Tati. La danse comme outil pour rencontrer, échanger, repenser le territoire, les émotions, la solitude, la collectivité est l'une des préoccupations principales des activités de Valerie à Rollin.
En partant de la question « quelle est votre danse préférée ? », Valerie s'est lancée dans le projet et a cherché des moyens d'entrer en contact avec la communauté des habitants.
En commençant par des danses dans les maisons, en continuant à danser dans les rues et sur les balcons en raison des restrictions de la crise sanitaire (masques, distanciation sociale, rencontre à l’extérieur, etc.), elle a cherché à créer des liens entre les habitants et à les sensibiliser à leur environnement. En présentant et en faisant redécouvrir aux habitants leurs danses préférées (valse, salsa, rumba, etc.) et en introduisant des pratiques somatiques contemporaines et de l'improvisation, Valerie a initié un dialogue par la danse et a créé diverses danses et partitions individuelles et collectives avec et pour les habitants de Rollin.
Partager, danser, apprendre et enseigner ces danses préférées dans les appartements, les rues et les espaces publics a donné lieu à plusieurs formats interactifs en extérieur et en intérieur.

Formats interactifs :
Tout au long des années 2020, 2021 et 2022, Valerie a initié et réalisé plusieurs formats en collaboration avec la photographe Martine Marras, l'équipe du théâtre Tati, le collectif Superamas et les habitants de Rollin :
- discothèque interactive en espace libre pour les enfants et leurs familles (janvier 2021)
- îlot de bien-être de 5 minutes de détente pour Rollin (juin 2021)
- danses dans les salons des habitants (danses de salon, danse et photo)
- danses sur les toits du théâtre Tati (danses pour les seniors sur les toits du théâtre Tati)
- livre/recueil en collaboration avec Martine Marras et Sarah Baraka en cours de réalisation
- rencontre « danse interactive » pour l'événement de juin 2022 en préparation (Sensing Rollin)
Depuis 2021 Valerie travaille à la création de groupes de « seniors dansants » à Rollin. Un groupe de dames de 60 et 70 ans et un groupe d'hommes de 70 et 80 ans s'activent pour prendre soin d'eux, des autres et du quartier par le travail somatique et la danse.


 

Avec Martine :

Avec la photographe Martine Marras, ils créent une pratique photo/danse en collaboration avec les habitants du quartier.Ensemble, ils créent des actions à l'intérieur et à l'extérieur des maisons des habitants. Pour les deux artistes, le principe d’« être présent » et de « forcer les rencontres » est essentiel. En venant fréquemment à Rollin, en essayant d'installer la danse et la photographie comme une pratique « naturelle et agréable » intégrée dans la vie quotidienne et les rituels des habitants, ils recherchent des relations durables et de confiance.

 

La pandémie de covid19 a joué un rôle important : les deux artistes ont vu cette pandémie comme une chance de reconstruire et de recréer la résilience par la danse et la photographie. Dans le respect des règles de la crise sanitaire (masques et distanciation sociale), elles ont introduit et recherché de nouvelles façons de travailler et de réfléchir : rencontrer les habitants à l'extérieur, danser dans les rues et les faire bouger et danser sur leurs balcons, etc. Ceci a offert une nouvelle façon de vivre et de travailler ensemble. La pandémie, dans toute sa complexité et ses implications, ont servi d'identifiant commun aux artistes et aux habitants.

 

Expérimenter des sentiments communs concernant le changement et la transformation, la pandémie peut servir de terrain commun pour redonner un sens à la communauté. Le fait d'être confronté au changement et à la transformation dans un sens global a aidé à se positionner et à avancer vers un changement et une transformation au niveau local. Re-découvrir la nature ensemble, ré-apprécier la beauté de la verdure du quartier, danser et bouger à l'air libre, a aidé les artistes et les habitants à se connecter et à trouver un accès plus actif, courageux et positif aux changements du quartier.

IMG-20220206-WA0000_edited.png

Un recueil sur les pratiques photo/danse/action sortira en juin 2022. Il s'agit d'une collaboration entre la chorégraphe Valerie Oberleithner, la photographe Martine Marras et l’autrice Sarah Baraka.

Biographie

Valerie Oberleithner est une chorégraphe performeuse autrichienne vivant à Paris. Ses œuvres se concentrent sur les nouvelles formes de collaboration entre les artistes, le public, les programmateurs et les institutions. Elle se concentre sur le potentiel transformateur de la performance et sur l'expérience commune que la performance peut offrir.



Les œuvres de Valerie ont été présentées dans divers lieux et festivals de renommée internationale tels que le Palais de Tokyo à Paris, le festival ImPulsTanz de Vienne, le festival eXplore de Bucarest, le Working Title Festival de Bruxelles et le festival imagetanz de Vienne. Valerie a travaillé avec des chorégraphes et des compagnies de renommée internationale tels que Jennifer Lacey (FR/US), Oleg Soulimenko (AT/RU), SUPERAMAS (FR/AT), Boris Charmatz (FR), Ivana Müller (FR/HR), etc.

Valerie a grandit en Autriche, en Allemagne et aux États-Unis (Connecticut).
Elle obtient une licence en danse contemporaine (Anton Bruckner Privatuniversität Linz, Autriche), elle a bénéficié de la bourse danceweb en 2008, elle a étudié les sciences littéraires/philologiques et les sciences des médias à l'université Karl-Franzens de Graz, Autriche. 
 


Valerie collabore pendant deux ans avec le collectif d'artistes Superamas et le théâtre Jaque Tati sur le projet citoyen Rollin(g) stones. Avec un groupe d’artistes et les habitants du quartier Pierre Rollin à Amiens, ils interrogent des formes de vivre ensemble et initient des actions artistiques pour réunir théâtre, habitants, artistes afin d'exprimer des désirs réels sur le quartier en transformation. 
 


Valerie fait partie d’happynest, une plateforme de professionnalisation pour soutenir les artistes émergents des Hauts-de-France. Valerie collabore avec la réalisatrice Valeria Bruni Tedeschi sur son nouveau long métrage : Les Amandiers.